• PSDVA - Prévention, suivi et défense des victimes d'agressions - Association Loi 1901

Faut-il oui ou non passer par des expertises, et lesquelles ?

C’est une question souvent posée. Et effectivement la réponse des intervenants sera souvent la même. La plupart vous poussent à faire des expertises, que ce soit les avocats ou les médecins.
Alors oui, c’est mieux, mais encore faut il faire les bonnes choses au bon moment.
En cas de viol récent, le dépôt de plainte est le début de tout. Vous pouvez aussi en parler à votre médecin ou à un médecin urgentiste. Si des traces de viol existent, il est préférable de demander immédiatement une expertise médicale.

Si par contre, vous parlez de votre histoire bien des années plus tard et que vous souhaitez entamer une procédure judiciaire, vous pouvez demander deux sortes d’expertise.

L’expertise médico-psychologique ou l’expertise psychiatrique.

Selon votre état et selon le traumatisme, les 2 sont envisagées.
En cas de procédure judiciaire, l’accusé, s’il est défini, paiera les frais pour vous. En dehors d’une procédure, ces frais seront à votre charge, mais il est tout à fait possible de vous faire rembourser ces frais :

Vous les faire rembourser par l’accusé, plus tard, dans le cadre d’une procédure judiciaire.
Faire appel à votre assurance, en général vous bénéficiez d’une protection juridique dans votre assurance habitation.
Faire appel à des organismes de soutiens ou à des association de soutien, qui peuvent vous aider dans l’avance des frais.

En résumé, l’expertise est bien souvent essentielle, et importante pour démarrer une reconstruction. Elle vous permettra de vous affirmer que vous êtes la victime, que vous êtes en droit de vivre et d’avancer.

Les experts sont en général de très bons soutiens. Et si le résultat de l’expertise ne vous convient pas, demandez une réévaluation. Soit de votre propre chef, ou via votre avocat dans le cadre d’une procédure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *